Dès 14h30, chapeaux de paille et bonne humeur commençaient à s’installer sur les marches de la mairie du village : quelle heureuse surprise de constater que tant de bonnes volontés avaient répondu présentes au rendez-vous ! DSC_4276.JPG

Le soleil s’était mis de la partie et l’après-midi s’annonçait rayonnante. Une petite demi-heure de maquillage coloré et fleuri pour se mettre dans la peau de jardiniers printaniers et hop, le discours d’ouverture des réjouissances fut prononcé : les mots d’ordre : « partage », « appropriation de l’espace public » et « culture de notre jardin commun ».

Outils, terreau, paillis, eau, et plants soigneusement préparés pendant des mois pour l’occasion furent déchargés des véhicules des organisateurs…Et une trentaine de paires de mains furent à l’œuvre ensemble pour créer d’un carré de pelouse le premier potager public du village, à côté du Mazet enfant.

La forme d’un cœur émergea spontanément du groupe, tandis que Daniel, s’accompagnant de sa guitare galvanisait les énergies grâce à ses chansons.

Framboisiers, fraisiers, artichauts, tomates, salades, betteraves, aromatiques ou encore capucines furent plantés : tous ces jeunes plants attendent maintenant les soins attentifs des enfants du mazet et des habitants du quartier. Seuls, ils ne survivront pas. Mais entourés d’attentions, ils donneront leurs fruits à tous.

Une deuxième expédition s’organisa pour planter framboisiers et menthe dans l’une des jardinières de la résidence l’Hortus. Après un goûter bien mérité (merci aux pâtissières dévouées !) le cortège s’allongea jusqu’à l’avenue de Montpellier pour y rencontrer la fête des commerçants, et faire une halte plantation à la fontaine devant le crédit agricole et la boulangerie.

Tomates, courgette, salades, menthe furent installées, bien en vue ! On se sépara ravis, pleins de soleil et d’espoir. La force du nombre est impressionnante. Comme d'habitude, le CR détaillé précisant l'organisation est disponible ici: CR_atelier_potageres_partagees__9.pdf